Sponsors

  • Domain name search and availability check by PCNames.com.
  • Website and logo design contests at DesignContest.com.
  • Reviews of the best cheap web hosting providers at WebHostingRating.com.

 

Grand

Le Député fédéral, Philippe Blanchart, en a assez des fouilles sauvages et il l’a fait clairement savoir.

 

« La problématique des pillages est bien connue à Thuin. Plusieurs sites thudiniens ont été identifiés précédemment comme fortification et ou camp de retranchement. Plusieurs trésors – des monnaies nerviennes – ont été découverts dans le site naturel classé du Bois du Grand Bon Dieu.

Aujourd’hui encore, notre territoire est détérioré et pillé par des détectoristes qui revendent ensuite leurs découvertes à des cercles et collections privés. La Ville de Thuin, propriétaire des lieux fouillés est clairement lésée.

Ce site naturel classé, il convient dès lors de le préserver. En mars dernier, la Ville de Thuin a donc décidé de prendre diverses mesures pour protéger son patrimoine et stopper au maximum son pillage. Parmi celles-ci : étudier la possibilité d’établir un partenariat avec les services archéologie du SPW et de l’ULB pour lancer des fouilles officielles. L’objectif serait d’apporter des données scientifiques objectives à ce qui a déjà été découvert auparavant.

Notamment pour l’éventuel rôle qu’il aurait joué au cours de la Guerre des Gaules, notre Bois du Grand Bon Dieu présente un intérêt scientifique international et un potentiel touristique important qui suscitent la curiosité de beaucoup de détectoristes amateurs. Le centre de recherches archéologiques de l’ULB pourra obtenir des subsides wallons pour réaliser ces fouilles de sauvetage avec la collaboration de la ville et du service archéologie du SPW. « Ces fouilles permettront d’en savoir un peu plus sur l’histoire de notre cité. Nous découvrirons si les découvertes faites précédemment confirment que le site était un lieu de retranchement, un lieu de bataille ou encore un village », précise Ph. Blanchart.

La campagne de fouilles pourrait s’étaler sur 3 années. Ce projet pourrait fédérer et sensibiliser tous les citoyens qui souhaitent contribuer à la sauvegarde de notre patrimoine ; les membres des cercles d’histoire locaux, les garde-forestiers, les écoles, les détectoristes amateurs, les curieux, les enfants et adolescents fréquentant les mouvements de jeunesse, les amoureux de la nature et du patrimoine, les promeneurs…

« La commune doit désormais identifier quels sont ses besoins (diminution des pillages, sauvegarde du patrimoine, sensibilisation de la population au patrimoine archéologique, parcours touristique avec mise en valeur de vestiges archéologiques…) et s’entourer entre autres des précieux relais locaux que sont les membres du CHAT, le Cercle d’Histoire et d’Art de Thudinie afin d’entamer une collaboration efficace », ajoute l’Echevin thudinien.

Dans le futur, un projet de signalétique spécifique avec les règles à respecter devrait également voir le jour dans le bois. Ce placement de panneaux, rappelant les restrictions générales du site classé, permettra de sensibiliser les citoyens. »

Catégories: Non classé

Comments are closed.