Sponsors

  • Domain name search and availability check by PCNames.com.
  • Website and logo design contests at DesignContest.com.
  • Reviews of the best cheap web hosting providers at WebHostingRating.com.
Rbhc_2012_4

En mai 2012 renaissait le JBH (Journal of Belgian History) et aujourd’hui vient d’être publié le numéro annuel spécial totalement en anglais.  Si, pour les autres numéros, une alternance d’articles en français et en néérlandais est de mise, ce numéro propose des versions uniquement dans la langue de Shakespeare, démontrant s’il le faut encore le caractère international du CEGES.

Ainsi, le CEGES dont l’objet des l’aprofondissement des connaissances des deux conflits mondiaux, de l’histoire coloniale belge n’est plus à mettre en cause,  nous gratifie de :

- « Taking off the soft power lens.  The United States Informatiion Service in Cold war Belgium (1950-1958) » / Frank Gerits.  L’article évoque la manière dont l’USIS à chercher à modifier l’opinion publique et à ainsi « valoriser » les Alliés de l’époque tout en permettant aux Etats-unis de continuer leur diplomatie propre.

- « Education and geographical differences  » / Raf Vanderstraeten, Kaat Louckx & Frederik Van der Gucht.  Au travers du XXe siècle, regards sur les universités qui devaient gommer les différences sociales  régionales au niveau des diplômes et sur les zones peu diplômées.

- « The relative importance of ethnicity, class and races in Colonial Rwanda » / Petra Vervust.  La colonie belge rwandaise a classé ses peuplades en fonction de critères éthniques et raciaux.  C’est donc au travers de volontés administratives portées par une vision très européenne à des notions parfois inexistantes au Rwanda que s’inscrit cet article.

- « Historical publications at Flemish universities, 2000-2009″ / Frederik T. Verleysen & Tim C. E. Engels.

- « An Uphill Battle.  Campaigning for the militarization of Belgium, 1870-1914″ / Nel de Müelenaere. Bien que neutre, la Belgique avait en son sein un lobby militariste qui s’est installer sur son sol.  Visant à sécuriser au mieux le pays, l’idée principale était toutefois d’en faire une nation militairement plus moderne, et plus active.

Le volume est complété par divers courts articles concernant les commémorations de la première Guerre mondiale en Belgique (Flandres, Bruxelles et Wallonie), ainsi que d’échos de diverses publications à caractère historique en Belgique en 2012.

Nous ne pouvons qu’inciter les bibliothèque publiques et autres centres d’archives à s’abonner à cette revue.  La qualité des textes, des recherches, ainsi que des thématiques développées sont un incontournable pour qui aime découvrir l’histoire.

 

Catégories: Non classé

Comments are closed.