Sponsors

  • Domain name search and availability check by PCNames.com.
  • Website and logo design contests at DesignContest.com.
  • Reviews of the best cheap web hosting providers at WebHostingRating.com.
Joseph_tirou

Certains appellent le Boulevard Tirou « Les Champs Elysées de Charleroi ». Mais que savent les Carolos de Joseph Tirou?. Joseph Tirou est un enfant de la Révolution Industrielle. Ses parents gèrent notamment une verrerie  à vitres à proximité de la gare de Lodelinsart. L’éclosion des fours à bassin et l’industrialisation intensive  dans le secteur verrier entraînent des fusions d’entreprises. Les Tirou changent alors d’orientation. Ils ouvrent un commerce de tabacs au 68, rue Neuve à Charleroi. A la mort de son père, Joseph reprend les activités familiales et les développent en créant une  manufacture de tabacs industriels à la rue de la Cayauderie. Avant le premier conflit, l’entreprise emploie 250 ouvriers. En 1912, il se lance en politique et obtient un siège de conseiller communal libéral. Il est échevin des finances de 1921 à 1925. Il remplace Emile Buisset comme bourgmestre de Charleroi en 1925. Il exerce un long mandat  jusqu’en 1952. Ses activités ne l’écartent pas de ses activités industriels. En plus de de la Manufacture générale de Tabacs Tirou-Diricq, il est président de plusieurs conseils d’administration. Il est d’ailleurs un des fondateurs de la Brasserie des Alliés de Charleroi. Le mandat de bourgmestre de Joseph Tirou reste marqué par des grands travaux que nous rappelle l’historien carolo, Etienne Grandchamps.

Sources: Encyclopédie du mouvement wallon ( Paul Delforge).

Joseph Tirou: du tabac aux finances communales (Le rappel 16/12/1996. Article de Pierre-Jean Schaeffer)

 

 

 

 

Catégories: Non classé

Comments are closed.