Sponsors

  • Domain name search and availability check by PCNames.com.
  • Website and logo design contests at DesignContest.com.
  • Reviews of the best cheap web hosting providers at WebHostingRating.com.

Du 5 avril au 3 juin prochain, le Bois du Cazier accueille une exposition de gravures provenant de la collection de John P. Eckblad.

L2008D’adolescent amoureux des flammes sortant des cheminées de l’US Steel Works de Duquesne dans le Minnesota, il fera une carrière dans le secteur hautement industrialisé  anglais de la pétrochimie.  Et c’est tout naturellement vers la thématique industrielle qu’il se tournera en achetant sa première gravure, en 1974.

D’acquisitions en acquisitions, sa collection prit bien plus qu’un aspect purement artistique, devenant conteuse par elle-même de l’industrialisation croissante en Europe.  C’est ainsi le portrait changeant de la campagne traversée par la fumée d’une usine ou d’un train du début du 19e siècle qui s’inverse le siècle suivant pour donner un vague reliquat de bucolique dans un monde en perpétuel mouvement.

L2008
L2008

Vapeur, charbon, cheminées et portraits d’ouvriers d’Angleterre, de France ou de Belgique racontent à leur façon tout à la fois narrative et artistique la Révolution industrielle.Parfois naïves, impressionistes, ou « simplement » descriptives, les oeuvres de grands maîtres de ces 3 derniers siècles (Camille Pissaro, Maximilien Luce, John Cooke Bourne,…) explorent parfois des noms célèbres d’entreprises ou des lieux symboliques de l’ère industrielle; à l’instar de l’entête du site Internet consacré à sa collection, avec la majestueuse gravure représentant Monceau-les-Mines en 1857.

 

 

(interview en anglais)

(interview en français)

« At the heart of progress.  Coal, iron and steam since 1750″ / « Au coeur du progrès.  Charbon, fer et vapeur depuis 1750″.  Images industrielles de la collection de John P. Eckblad.

Catégories: Non classé

Comments are closed.