Sponsors

  • Domain name search and availability check by PCNames.com.
  • Website and logo design contests at DesignContest.com.
  • Reviews of the best cheap web hosting providers at WebHostingRating.com.

 

Marsault

 

(Photo : Vincent Vincke)

 

Jean-Baptiste Marsaut, ingénieur à la Compagnie des Mines de Bessèges, dans le Gard (France), révolutionna la lampe de mine en lui appliquant une cuirasse de métal devant le tamis.  La lampe équipée de cette cuirasse portera son nom : « la lampe à cuirasse Marsaut »

 

En 1867, il s’inspire des expériences faites en Angleterre sur l’apport d’un écran métallique à l’entour des lampes Clanny et dérivées et, de 1871 à 1875, il tenta plusieurs expériences afin d’améliorer la lampe Mueseler.  C’est pourquoi d’ailleurs les premières lampes à cuirasse Marsaut sont plutôt des Mueseler cuirassées.

 

En 1882 il supprime définitivement la cheminée Mueseler pour la remplacer par un deuxième tamis plus petit, placé à l’intérieur du tamis principal, augmentant la sécurité du passage de la flamme vers l’extérieur.

 

Les premières lampes à cuirasse Marsaut étaient équipées d’une cuirasse amovible; les mineurs pouvant la retirer et souffler la flamme pour éteindre la lampe. Ils pouvaient aussi retirer la cuirasse quand la flamme ne leur paraissait plus assez grande  en augmentant l’apport d’air, mais ces manipulations représentaient un réel danger en milieu grisouteux.

 

La seconde génération de lampe sera avec une cuirasse solidaire de la cage protégeant le manchon de verre, ce qui empêchait toute manipulation.

 

Les buts principaux de la cuirasse Marsautsont de protéger les tamis des courants d’air latéraux descendants et ascendants qui peuvent faire passer la flamme au travers de ceux-ciet de protéger les tamis des chocs.

 

La cuirasse Marsaut est équipée de trous à sa partie supérieure afin de laisser passer les gaz de combustion, entre le manchon de verre et la cuirasse, une bague de cuivre percée de fentes allongées permet une alimentation en air de la flamme.

 

Enfin, la lampe de sécurité est née, beaucoup de charbonnages européens l’ont adoptée et elle fut fabriquée dans de nombreux pays.

 

Généralement, elle fut employée dans les mines jusqu’à la moitié du XX ème siècle, mais certains charbonnages en Belgique ont utilisé la lampe jusqu’au début des années 1960.

Comments are closed.