Sponsors

  • Domain name search and availability check by PCNames.com.
  • Website and logo design contests at DesignContest.com.
  • Reviews of the best cheap web hosting providers at WebHostingRating.com.
1911

Les 21 et 22 octobre, l’auditorium du bâtiment administratif de l’Université du Travail (bibliothèque) accueillait un colloque dans le cadre de Charleroi 1911-2011. Initié par les historiens André et Béatrice Lierneux, cet événement était l’occasion d’aborder à la fois les contextes historique, économique, social, culturel et démographique de l’exposition de 1911, mais aussi les perspectives d’avenir de Charleroi.

Le professeur Michel Dumoulin, docteur en histoire, professeur émérite de l’UCL et membre de l’Académie Royale de Belgique, resitue les contextes national et international dans lesquels se déroule l’exposition de 1911.

Plusieurs orateurs abordent des personnalités de l’époque. Yves Quairiaux, docteur en histoire de l’UCL et conservateur honoraire du Musée de Mariemont s’attache à la personnalité de Raoul Warocqué, industriel de la région du Centre, qui soutient l’exposition de 1911. Quant à Didier Devriese, docteur en histoire de l’ULB, directeur des archives de la prestigieuse université, il nous dresse un portrait d’Ernest Solvay que certains auraient tendance à considérer comme un mythe.. l’est-il vraiment?

Jean-Louis Van Belle, docteur en histoire de l’UCL, offre un éclairage sur un personnage trop méconnu de l’histoire sociale de Charleroi; Henry Lambert que Jean-Louis Van Belle qualifie de libéral progressiste, un idéaliste égaré dans une époque troublée.

Jean-Louis Delaet, licencié en histoire, directeur du Bois du Cazier,  aborde l’âge d’or industriel de Charleroi soulignant qu’au moment de l’exposition de 1911 Charleroi est à l’apogée de sa puissance économique. L’historien rappelle des points d’histoire souvent méconnus. Ainsi, par exemple, c’est à Marcinelle que fut construit sur le continent en 1827 à l’initiative de Paul Huart Chapel le premier haut fourneau au coke.

Alain Forti, licencié en histoire de l’art de l’ULG et conservateur du Musée du Bois du Cazier met en parallèle l’exposition de Charleroi et celle de Roubaix qui se déroule, pur hasard, en même temps. Il souligne aussi l’âpreté de la vie des mineurs et que ce n’est qu’après des décennies de lutte sociale que les femmes et les enfants ne descendront plus dans la fosse. Une loi votée le 5 juin 1911 (entrée en vigueur le 22 juin 1914) interdit la descente et le travail des femmes et des enfants, filles et garçons, de moins de 14 ans dans les travaux souterrains des mines.

Mine d’Histoires, par le biais de ce post, a voulu proposer un résumé de ce colloque « historique ». Nous ne développerons pas le contenu de la deuxième journée plus axée sur les perspectives d’avenir de Charleroi. Sujet vaste, tout aussi intéressant, mais qui nous éloigne des contingences du passé. Mais que l’on se rassure, le colloque fera l’objet d’une publication de type universitaire plus exhaustive. En attendant, nous vous renvoyons à l’excellent ouvrage « Charleroi 1911-2011″ coordonné par Chantal Mengeot et Anne Soumoy.

Livre_charleroi_1911
Catégories: Charleroi 1911-2011

Comments are closed.