Sponsors

  • Domain name search and availability check by PCNames.com.
  • Website and logo design contests at DesignContest.com.
  • Reviews of the best cheap web hosting providers at WebHostingRating.com.
1911

 

Charleroi (1911-2011) : Le folklore 

L’Exposition internationale de Charleroi laisse aussi la place au Folklore. On parle évidemment des marches folkloriques de l’Entre Sambre et Meuse. Le 1er octobre 1911, on organise même un tournoi de marches.

Gustave Drèze fait référence à un article de Jules Vandereuse (  Le Pèlerinage à Notre-Dame de Walcourt.-Wallonia, juin 1909)

L’idée de ces escortes armées, dit-il, remonte incontestablement à des temps reculés. Ce qui leur a donné naissance, c’est le but de protection indispensable des processions aux époques troublées. La foule des fidèles craignait de voir des bandits de grands chemins attaquer les processions pour s’emparer des riches trésors des églises, des reliquaires précieux, des superbes bannières qui défilaient sous leurs yeux, ou pour dévaliser les riches bourgeois qui suivaient dévotement les pèlerinages….

Le recrutement des officiers a gardé toute sa saveur archaïque. A Gerpinnes, à Fosses, à Acoz, les aspirants à ces fonctions brisent à leurs pieds, en guise d’engagement, un verre qu’ils ont préalablement vidé d’un seul trait. Dans les autres compagnies, les places sont mises aux enchères et adjugées aux plus offrants…

Cassage

( Cassage de verre de la Saint Hubert de Loverval (ph: Charlotte Caudron))

Certaines compagnies ont, de temps immémorial, le droit d’ouvrir le cortège. C’est ainsi, par exemple, qu’au pèlerinage de Walcourt, c’est toujours la milice de Daussois qui prend la tête de la procession. Les gens du pays rappellent même qu’en 1815 la compagnie de Daussois, malgré la déroute qui régnait, avait envoyé pour la représenter un caporal et quatre hommes en sarrau et porteurs d’un bâton en guise de fusil. C’est ce qui a donné naissance au dicton qui est encore en vogue de nos jours : « Quatre pelés et un tondu comme les gens de Daussois »…

Pour en revenir au tournoi de Charleroi, celui-ci, malgré la menace continuelle du temps, a trouvé l’occasion, entre deux rayons de soleil, de se déployer superbement dans les jardins de l’Exposition, au milieu d’une foule nombreuse et amusée.

Voici la liste complète des sociétés participantes.

Jumet.-Les matelots de la Coupe ; les zouaves du Spinoit ; les guides de Heignes ; les mousquetaires ; une délégation du grand état-major ; une délégation des lanciers.

Matelots-1907

(Matelots de la coupe)

Aiseau.-Les zouaves (Laurent) ; les jeunes sapeurs-voltigeurs de Sainte-Marie d’Oignies.

Châtelet.-Marche de Saint Eloy (ancienne) ; les voltigeurs de  Châtelet

Charleroi.-Les sapeurs et grenadiers de Charleroi-Nord.

Thuin.-Les pompiers volontaires ; les pompiers des Waibes ; les pompiers de la Ville-Basse ; la garde thudinienne ; les sapeurs et grenadiers de Thuin.

Ham-sur-Heure,-La marche Saint-Roch

Marbaix.-La marche des sapeurs alliés de Saint-Roch.

Acoz,-La marche Sainte Rolande

Gerpinnes et les Flaches.-La marche Sainte-Rolande.

Walcourt.-La marche de la Trinité avec un contingent composé de marcheurs de Thy-le-Château et Daussois.

Toutes ces marches faisaient un ensemble de plus de 1300 hommes.

Catégories: Charleroi 1911-2011

Comments are closed.