Sponsors

  • Domain name search and availability check by PCNames.com.
  • Website and logo design contests at DesignContest.com.
  • Reviews of the best cheap web hosting providers at WebHostingRating.com.
Rendez-vous incontournable de l’archivistique en Belgique francophone, les « Journées des Archives » organisées la semaine dernière par le Service des Archives de l’Université Catholique de Louvain avaient osé la thématique de la « dématérialisation des archives et métiers de l’archiviste.  Les chantiers du numérique« .

 

Osé?  Certainement, car tout autant la première intervention du sociologue Patrice Flichy, que celle en guise de conclusion de Bruno Delmas, évoquent sans hésiter le glissement réel du métier d’archiviste vers un monde virtuel où le rôle de ce dernier ne sera plus d’être confiné dans l’espace clos d’une salle de lecture ou d’une réserve, mais bien tourné et ouvert vers la Toile.  Garant de l’authenticité de l’archive papier (une notion parfois délicate), l’archiviste de demain sera confronté aux mêmes soucis vis-à-vis du document numérique.  Et quand, comme la juriste Marie Demoulin, vous rappelez les durées de conservation obligatoires de documents numériques « volatiles » mais ô combien réel pourtant, le casse-tête de la conservation, de la restitution, de la dégradation ou, simplement, de l’authenticité, prennent des proportions gigantesques.  Ainsi, Jean-Daniel Zeller posa, dès 2004, très clairement la notion de « cyberarchivistes« , se demandant quel devait être son profil professionnel; Luciana Duranti (projet « digital records forensics« ) s’intéressant quant à elle aux notions d’authenticité des documents préservés.

 

Mais bien au-delà des notions théoriques de l’archive numérique et/ou de l’archiviste, il est incontestable que l’intrusion de nouveaux médias obligent les archivistes à se tourner vers les réseaux sociaux, les blogs, les sites Internet « spécialisés » dans le secteur de la documentation avec, hors du cadre strict de la catalographie, un espace ouvert vers le désir des internautes d’entrer directement en relation avec l’archive.

 

Désireux d’approfondir certains projets, nous irons plus avant dans de futurs posts.  Et pour ceux qui n’étaient pas présent, à ces « Journées », les actes sortiront probablement d’ici quelques mois… en format papier.   
Catégories: Non classé

Comments are closed.